Smartphone

Le marché du smartphone sur le continent africain continue de se développer, atteignant près de 90 millions d’unités vendues en 2017. Le paysage concurrentiel diffère sensiblement des marchés occidentaux, avec une place plus importante accordée aux services. C’est un acteur chinois inconnu sur les marchés occidentaux, Transsion, qui arrive en première position, dépassant pour la première fois le leader mondial Samsung.

Les smartphones progressent mais les feature phones résistent

En 2017, ce sont près de 90 millions de smartphones qui ont été vendus en Afrique, sur un marché globalement stable. Si près de 40 % des téléphones vendus sont maintenant des smartphones, les feature phones, dans un contexte économique difficile et notamment marqué par une forte fluctuation des taux de change, continuent de bien résister, avec un léger rebond de ce segment cette année. Reste que malgré les spécificités du marché (revenus limités, accès à l’électricité parfois difficile), les smartphones, dont la majeure partie est vendue en dessous de 150 USD, continuent de progresser.
On estime qu’à la fin de l’année 2017, plus de 56 % des smartphones vendus supportaient la 4G, une caractéristique qui cache en réalité de grands écarts de performances. L’entrée de gamme supporte en effet généralement des débits maximaux de 150 Mbit/s quand le haut de gamme monte au-delà du Gbit/s.

Les Chinois désormais N°1 sur le continent

Dans ce contexte, le paysage concurrentiel marque aussi sa singularité. Samsung, encore leader en 2016, s’est fait dépasser par le Chinois Transsion, notamment propriétaire de trois marques populaires, Tecno, Itel et Infinix. Déjà leader en 2016 sur le marché des feature phones, le constructeur chinois, pour qui l’Afrique représente 3/5 de ses ventes totales, a su s’adapter aux spécificités du continent et dépasser le leader mondial, Samsung. Parmi les particularités de son offre, on note des feature phones dotés d’une batterie permettant de tenir jusqu’à un mois, un capteur d’empreinte digitale à haute sensibilité, ou encore un calibrage de l’appareil photo avec des contrastes plus affirmés. Derrière Transsion et Samsung, Huawei ferme la marche du podium.

L’importance grandissante des services

Si la valeur unitaire des terminaux et les marges associées sont limitées, c’est l’effet volume qui est recherché pour créer de la valeur. Aussi, le placement de services est stratégique pour les fabricants ; il permet de se différencier et de fidéliser à plus long terme la clientèle. Surtout, ces services sont autant de moyens de monétisation supplémentaires. Dans ce contexte, les géants de l’Internet traditionnels ne sont pas forcément si bien placés car ils ont affaire à des acteurs qui ont développé des services et contenus adaptés localement et parfois très populaires. Suite à l’échec de l’initiative d’Android One, Google a lancé un nouveau programme destiné à adapter Android aux terminaux les moins puissants. En août 2018, Google annonçait que plus de 100 constructeurs venant de 120 pays différents ont rejoint ce programme Android Go Edition. Le prix des smartphones débute aujourd’hui à 30 USD.

 
Transsion devance Samsung en Afrique, en 2017
 
Supporter les smartphones les moins puissants, un enjeu important pour les acteurs de l'Internet
Gamme de terminaux supportant Android Go, l'OS allégé de Google
Source: Google