Afrique australe

Afrique du Sud en tête, la région abrite l’essentiel des pays d’Afrique subsaharienne aujourd’hui engagés dans le FTTH, dont ils concentrent plus de 90 % des accès à ce jour. L’Afrique australe compte aussi quelques pays parmi les plus équipés du continent en mobile.

Couvrant 15 pays (Angola, Botswana, Comores, Lesotho, Madagascar, Malawi, Maurice, Mayotte, Mozambique, Namibie, Afrique du Sud, eSwatini, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe), l’Afrique australe représente un peu plus de 20 % de la population du continent (251,9 millions d’habitants fin 2017) et près de 30 % de sa richesse (PIB de 579 milliards EUR en 2017). La croissance économique, soutenue, devrait même accélérer légèrement dans les années à venir.

Un marché en croissance régulière

L’équipement mobile dans la région se situe juste au-dessus de la moyenne du continent (taux de pénétration de 86 % fin 2017) et augmente régulièrement, avec une progression de 12 points attendue à l’horizon 2022. La part de la 3G/4G a franchi le cap des 50 % et poursuit sa montée en charge (près de 70 % attendus pour 2022). La progression des revenus est modérée mais régulière, autour d’une moyenne annuelle de 3,5 %.

Le marché du fixe bénéficie de son côté d’une dynamique conséquente en volume, la région abritant notamment l’essentiel des pays africains les plus avancés en FTTH : l’Afrique du Sud, Maurice, l’Angola et la Tanzanie figurent dans le top 5 des pays d’Afrique subsaharienne équipés (avec le Kenya) ; ils comptaient à eux quatre environ 1 million d’abonnés FTTH à mi-2017. Mais la chute de l’ARPU au cours des années passées a contraint la croissance des revenus.

Des revenus concentrés sur l’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud concentre une part importante du parc mobile de la région (42 %), avec un taux de pénétration voisin de 170 %. D’autres pays de la région affichent aussi des densités mobiles très élevées, tels le Botswana (plus de 150 %), Maurice (près de 140 %) ou, dans une moindre mesure, la Namibie (120 %). À l’inverse, l’Angola, le Malawi ou Madagascar sont encore peu équipés, avec des taux inférieurs à 50 %. En valeur, l’Afrique du Sud pèse encore pour plus de 60 % des revenus mobiles dans la région.

Le pays concentre par ailleurs les trois-quarts des accès haut débit fixes de la région et près des deux tiers des revenus du segment fixe plus largement.

 
Pénétration du mobile en Afrique Australe
Densité mobile (cartes SIM pour 100 habitants) par pays, en 2018
 
Évolution des marchés télécoms en Afrique Australe